Du 18 juillet au 25 août

Les jeudis de l'orgue reprennent !
Chaque jeudi matin à 11h, venez assister à des auditions d'orgue.

Entrée libre.

 Histoire de l'église Notre-Dame des Carmes



L'histoire de l'église de Pont-L'Abbé commence en 1383 avec l'installation de religieux de l'Ordre du Mont-Carmel.
Cette fondation, soutenue par le baron Hervé Du Pont et son épouse Péronelle de Rochefort fait suite aux premières fondations Carmes en Bretagne à Ploërmel à la fin du XIIIème siècle puis à Nantes et Saint Pol de Leon au XIVème.
L'Ordre du Mont-Carmel avait été introduit en France au siècle précédent, lors du retour de croisade de Saint Louis en 1254.

Parmi les épisodes qui ont marqué l'histoire de l'église Notre-Dame des Carmes, on peut noter le pèlerinage à Saint-Anne d'Auray en 1633 alors que la peste sévissait à Pont-L'Abbé. Au retour des pèlerins, l'épidémie était terminée. C'est ainsi que fut érigé l'autel à Sainte Anne en ex-voto, ce qui explique son style XVIIème qui contraste avec le reste de l'édifice.

La révolution fut également un tournant dans l'histoire de l'église et surtout du couvent des Carmes. En 1791, le couvent fut vendu comme bien national, de même que le cloître. De conventuelle, l'église Notre-Dame des Carmes devint paroissiale.

L'histoire du cloître fut dès lors séparée de celle de l'église car on le démonta et les pierres numérotées trouvèrent un temps place au château de Kerhuel en Plonéour-Lanvern avant d'être rachetées par l'évêque de Quimper à la fin du XIXème siècle. Il fut remonté dans l'ancien séminaire de Quimper, l'actuel lycée Chaptal, qui l'abrite encore.

Les différentes parties du couvent, devenu école communale, furent progressivement détruites et il n'en reste aujourd'hui plus rien sauf quelques murets de jardin.

En 1914, l'église est classée monument historique.

Quelques informations sur les chantiers de restauration de l'église:
En 1995, l'ancien accès au cloître a été restauré pour permettre l'accès des handicapés à l'église.
En 2002, réfection de la toiture et de l'éclairage de l'église.
En 2011, les confessionnaux, dont deux du XIIème siècle et deux du XVIIIème ont été restaurés.
En novembre 2012, l'éclairage intérieur de l'église a été changé.
En janvier 2013, c'est au tour des planchers des niveaux 2 et 3 du clocher d'être refaits, puis en juin les piliers de la tribune.


Parmi les projets pour les années à venir, on trouve l'aménagement d'un placitre devant l'église la remise en place du calvaire, le rejointoiement extérieur du mur Sud et la réfection des glacis du clocher.